L'Agriculteur Charentais 16 juin 2020 à 11h00 | Par Laurence Guilemin

Des vacances qui ont du « bon »

Charentes Tourisme frappe fort pour aider les prestataires touristiques des deux départements. Un plan de soutien d'un million d'euros est mis en place, sous forme de « bons Infiniment Charentes ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le dispositif « bons Infiniment Charentes » permettra à 10 000 foyers de bénéficier de 100 EUR pour un séjour passé dans les Charentes, entre le 1er juillet et le 1er novembre.
Le dispositif « bons Infiniment Charentes » permettra à 10 000 foyers de bénéficier de 100 EUR pour un séjour passé dans les Charentes, entre le 1er juillet et le 1er novembre. - © AC

Un total de 10 000 « bons Infiniment Charentes » d'une valeur de 100 euros, destinés aux vacanciers qu'ils soient français ou étrangers. Voilà l'action forte mise en place par Charentes Tourisme pour répondre à la crise que l'on vient de vivre. « Il ne faut pas que l'on passe d'une crise sanitaire à une crise économique », lance Stéphane Villain, président de Charentes Tourisme qui parle d'un « plan Marshall » pour présenter cette action. « Nous estimons que l'on peut faire entre 60 et 70 % de notre saison touristique si tout le monde joue la carte de la solidarité. » L'activité touristique des Charentes pèse 1,9 milliard d'euros de chiffre d'affaires par an (premier secteur économique de Charente-Maritime), 16 700 emplois et regroupe plus de 5 000 entreprises toutes activités touristiques confondues. « Nous sommes la première destination touristique de Nouvelle-Aquitaine », rappelle le président. Et, régulièrement, la Charente-Maritime est dans le trio de tête des lieux de villégiature avec le Var et l'Hérault.

Inscriptions en ligne
Concrètement, à compter du 15 juin, sur le site infiniment-charentes.com, il suffira de choisir son lieu de séjour, de  s'inscrire en ligne et recevoir sa confirmation. Mais « premier inscrit, premier servi » prévient Jean-Hubert Lelièvre, le président délégué de Charentes Tourisme. Les vacanciers pourront bénéficier de ces bons entre le 1er juillet et le 1er novembre, mais il faudra répondre à des modalités d'obtention : séjourner deux nuits minimun dans un des deux départements, manger dans un restaurant traditionnel et visiter un site ou réaliser une activité de loisirs. Il conviendra de garder les factures pour le remboursement.
Les bons seront répartis sur l'ensemble du territoire afin d'éviter une consommation trop importante sur le littoral.
Ce plan de soutien d'un million d'euros est « un appui sans précédent » des Départements, à savoir 650 000 euros pour la Charente-Maritime et 350 000 euros pour la Charente, ce qui représente 1 EUR par habitant. « Cette mesure sera sans doute considérée trop importante pour certains et pas suffisante pour d'autres. Pour nous, elle vise humblement à contribuer à relancer l'activité des acteurs du tourisme dans le temps (été et automne) et dans l'espace (séjours répartis sur l'ensemble du territoire) pour retrouver progressivement le goût des rencontres, de la découverte et du voyage aux Français. Chaque année, neuf millions de français partent en vacances à l'étranger. Cette année, beaucoup redécouvriront la France », avance Stéphane Villain.
Avec ces 100 euros par « bon Infiniment Charentes », Charentes Tourisme estime que cette action de soutien « pourrait être abondée par les EPCI, établissements publics de coopération intercommunale », une façon de soutenir les entreprises et les emplois de leur territoire. Stéphane Villain estime que cet appui générera par la suite « une injection dans l'économie locale comprise entre 3 et 15 millions d'euros ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous