L'Agriculteur Charentais 06 août 2015 à 08h00 | Par Actuagri

Crise de l’élevage : Le soutien des banques et de la BPI est opérationnel

Les ministres de l’Economie, des Finances et de l’Agriculture ont réuni les banques, la BPI et la Médiation du crédit .

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une armada d’aides promises pour sortir de la crise.
Une armada d’aides promises pour sortir de la crise. - © jc gutner

C’est, d’après le ministre des Finances Michel Sapin, dans un «très bon état d’esprit» et avec une «volonté de mobilisation» que s’est déroulée la réunion concernant les modalités techniques de mises en œuvre du plan de soutien à l’élevage avec les banques, la Banque publique d’investissement (BPI) et la Médiation du crédit, le 28 juillet à Bercy. Pour Michel Sapin, il s’agissait de « mettre en place les processus pour répondre aux cas les plus graves », à l’approche d’une période traditionnellement très difficile pour les éleveurs, de septembre à novembre. Outre le ministre des Finances, les ministres de l’Economie et de l’Agriculture étaient également présents. Pour faire face à la situation critique de l’élevage, Stéphane Le Foll «ne veut pas refaire ce qui a été fait, avec des prêts bonifiés ou de trésorerie qui cinq ans après doivent être remboursés». Le dispositif s’appuie sur les cellules d’urgence départementales qui réunissent les services de l’Etat, les centres de gestion et les banques, avec deux nouveaux acteurs, la Médiation nationale du crédit et la BPI, précise le ministre de l’Agriculture.

Lire la suite dans notre édition du 7 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui