L'Agriculteur Charentais 01 mars 2013 à 19h38 | Par Joël DULPHY

Concours Tonnay-Boutonne le 11 mars - Une viande aussi bonne, c'est Tonnay-Boutonne

C'est ce jour-là que se tiendra le 12ème Concours Bovins à Tonnay-Boutonne. Ce concours est agréé sur le plan national et bénéficie du label national «viandes de qualité».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C  © A-C
C'est dans les années 1990 que la Coopérative agricole de Tonnay-Boutonne en partenariat avec la Chambre d'agriculture a développé une campagne de sensibilisation sur la consommation de l'aliment fermier par les bovins. Dès 1997, la Coopérative se lance dans la fabrication d'aliments de haute qualité à partir de produits nobles tels que les céréales produites sur place, les aliments azotés achetés et les minéraux. Cinq années plus tard, en 2002, l'idée de produire des bovins de qualité avec des aliments de qualité a fait son chemin et de très nombreux éleveurs du département ont suivi cette voix. L'acte de naissance du Concours Bovins de Pâques de Tonnay-Boutonne est alors validé cette même année. La qualité des matières premières et le prix de l'aliment vendu aux éleveurs restent encore les gages de la réussite du développement de l'activité aliment de la Coopérative.
Aujourd'hui, la tradition est bien ancrée. L'agrément national de ce concours par la Fédération Nationale et la reconnaissance haute qualité par les acheteurs du Concours Bovins de Tonnay-Boutonne en témoignent. Après une préparation minutieuse de plusieurs mois, le jour J arrive et chaque maillon se met en place pour accueillir vaches et humains afin que cette manifestation respire l'aspect de nos foirails d'antan. Pour tous, éleveurs, acheteurs et visiteurs, Tonnay-Boutonne est incontournable au sein de la filière bovine. «On ne passe pas sur la foire, mais on passe la journée à Tonnay-Boutonne.»
Dès 8 h, quatre jurys composés d'éleveurs et d'acheteurs sont chargés de juger les animaux sur pied afin de les classer en fonction de leur conformation et de leur qualité raciale. Un travail d'experts est produit puisque seul l'oeil avisé du juge permet d'apprécier la qualité de chaque animal. Après délibération, le jury décerne les différents prix aux éleveurs en fonction des animaux primés. Parmi les 125 bovins présents, les deux tiers seront achetés pour des grandes surfaces et un tiers par les bouchers locaux.
- © A-C
Un concours national
Depuis l'automne 2008, le Concours Bovins de Pâques de Tonnay-Boutonne est agréé par la Fédération Nationale des Concours d'Animaux de Boucherie de Haute Qualité et bénéficie donc du label «Viandes de qualité». Ceci confirme sa notoriété et en fait une fierté pour les éleveurs qui présentent des animaux homogènes, de haute qualité et proposent aux consommateurs une viande produite sur notre terroir. La trentaine de concours français de ce type rassemble des éleveurs qui ont orienté leur élevage vers une production de haute qualité. Ce Concours Bovins est un moment incontournable pour les éleveurs mais aussi, pour les entreprises qui achètent ces bovins de haute qualité. Des grandes surfaces ainsi que des bouchers se retrouvent chaque année et expriment un message unanime «A Tonnay-Boutonne on achète des bovins de très haute qualité et nous sommes fiers de les mettre en valeur dans nos magasins». Le Concours Bovins de Tonnay-Boutonne s'inscrit donc désormais dans cette tradition.
Tonnay-Boutonne reste un haut lieu de vente de bovins et d'échanges entre éleveurs et acheteurs tous passionnés qui oeuvrent au coeur d'un même métier et défendent les mêmes valeurs.
- © A-C

Alain Branchaud

«Le concours Bovins de Tonnay- Boutonne de ce 11 mars est toujours une manifestation très attendue. Ce 12ème Concours Bovins accueillera 125 bovins de haute qualité. Dès les fêtes de Pâques, Après la vente, cette bonne viande se retrouvera dans les assiettes des consommateurs. Comme au bon vieux temps, éleveurs et acheteurs se taperont dans la main et vous y serez accueilli avec professionnalisme et convivialité.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui