L'Agriculteur Charentais 01 juin 2020 à 10h00 | Par Gérard Seguin

Chez Rémy Martin, il y a plus durable que la crise

Affectée dans son activité et ses ventes par la crise du coronavirus, la maison Rémy Martin voit des raisons d’espérer avec son positionnement. Elle est très engagée pour « l’exception durable ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Baptiste Loiseau, maître de chai chez Rémy Martin.
Baptiste Loiseau, maître de chai chez Rémy Martin. - © Rémy Martin

Deux ans d’avance : c’est ainsi que l’on peut résumer la performance de Rémy Martin et de ses partenaires viticulteurs puisque dès 2020 le seuil de 50 % d’exploitations certifiées HVE (Haute Valeur Environnementale) est atteint alors qu’il était programmé pour 2022.
Autre bonne nouvelle en ces temps qui les rendent précieuses, 100 % des partenaires (près d’un millier de viticulteurs de Grande et Petite Champagne) sont désormais engagés dans une démarche d’agriculture raisonnée et d’amélioration continue.
« La maison Rémy Martin est devenue de fer de lance de l’engagement environnemental dans la région », s’enthousiasme le directeur général Philippe Farnier, « puisque 85 % des exploitations certifiées HVE sur les deux départements charentais sont partenaires de la Maison et de l’Alliance Fine Champagne. » Et de poursuivre : « Grâce à notre engagement historique et pionnier, nous contribuons à l’effort collectif, les Charentes (259 exploitations de la filière cognac sont certifiées HVE et non des moindres) montrent l’exemple, l’objectif gouvernemental est d’atteindre 15 000 exploitations certifiées en France d’ici 2022. On en dénombre plus de 4 500 aujourd’hui. »

Comme une évidence

« Il y a 13 ans, nous avons fait le choix ambitieux et avant-gardiste à l’époque d’une agriculture raisonnée », explique le maître de chai Baptiste Loiseau, « et avec nos partenaires de l’AFC, nous nous sommes engagés pour la certification HVE délivrée par le ministère de l’Agriculture qui récompense ce que l’on peut appeler l’excellence agricole. » Chez Rémy Martin, favoriser la biodiversité du terroir et protéger les sols de Grande et Petite Champagne est donc devenu une évidence que la Maison vient de baptiser de l’appellation « l’Exception Durable » : un cadre de développement sur le long terme, respectueux de son environnement, qui permet de concevoir un produit exceptionnel… qui rassure un consommateur devenu de plus en plus sensible à ces questions.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui