L'Agriculteur Charentais 19 décembre 2013 à 08h00 | Par Yannick Curt

CAPRINS - Pénurie de lait de chèvre en France

La France manque de lait de chèvre, ce qui pénalise la transformation fromagère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Voilà 30 ans qu’une telle situation ne s’est pas vue : manque de lait de chèvre, donc pas de fromages.
Voilà 30 ans qu’une telle situation ne s’est pas vue : manque de lait de chèvre, donc pas de fromages. - © AC

Les fromages de chèvre vont se faire rares sur les plateaux des fêtes de fin d’année. «Toutes les régions manquent de lait, je n’ai jamais vu ça en 30 ans», témoigne Jacky Salingardes, éleveur en Aveyron et président de la Fédération nationale des éleveurs de chèvres (Fnec).Depuis plusieurs années, la filière est dans l’oeil du cyclone : en 2010, une hausse de la collecte hexagonale, augmentée d’importations, a abouti à une surproduction et une chute des cours. «La crise de surproduction a entrainé une sous-production qui pourrait être durable», explique Jacky Salingardes, qui chiffre à 18% les volumes de lait de chèvre en moins depuis deux ans. De janvier à juillet 2013, la collecte a été 12% plus basse qu’à la même période en 2012, selon FranceagriMer (288 millions de litres contre 327 en 2012). En 2011, plus d’un tiers des éleveurs de caprins spécialisés ont dégagé moins de 10 000 euros de revenu. «De nombreux producteurs ont arrêté. Ceux qui restent n’ont plus de trésorerie et achètent moins de concentré et de maïs pour nourrir les animaux, qui produisent donc moins de lait», analyse t-il.

Lire l'explication dans notre édition du 20 décembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui