L'Agriculteur Charentais 05 septembre 2013 à 11h20 | Par Alexandre MERLINGEAS

Bernac, capitale du labour

Les 7 et 8 septembre, la petite commune de Bernac, dans le nord de la Charente, accueillera le championnat de France de labour à l’ancienne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le labour à l’ancienne à Bernac fait revivre la vie des campagnes d’antan.
Le labour à l’ancienne à Bernac fait revivre la vie des campagnes d’antan. - © VC

Pendant deux jours, des passionnés de vieilles machines agricoles venus de toute la France vont se retrouver pour un moment de convivialité à partager avec un public plus large. En 2003, l’association Tracteur Rétro du Nord-Charente, qui portait un autre nom à l’époque, avait déjà organisé le championnat de France de labour à l’ancienne à Villefagnan. Théodore Gasseling, le président, se souvient encore de ce grand moment pour tous les amoureux, comme lui, de vieux tracteurs et autres charrues.Dix ans plus tard, bis repetita, mais cette fois-ci à Bernac, et sur deux jours. «Le samedi, nous organiserons le concours régional où trois des cinq candidats de la région Poitou-Charentes seront sélectionnés pour participer le lendemain à l’épreuve nationale. À l’heure actuelle, un concurrent de la Vienne et un autre de Charente-Maritime sont sûrs de représenter la région», explique Théodore Gasseling. Pour sa 14e édition, le championnat de France vient en Charente après Pazy, dans la Nièvre, l’an dernier. 23 finalistes maximum (2 par région, sauf pour le Poitou-Charentes qui en comptera cinq) s’affronteront à Bernac, le dimanche à partir de 14 h 30. «On s’attend à accueillir environ 5 000 personnes sur deux jours. En espérant que le beau temps soit de la partie», dit-il. 

Tenues anciennes exigées
Heureusement, pour gérer cette organisation assez lourde, les bénévoles de l’association pourront bénéficier de l’aide de leurs collègues de l’Association des Loisirs de Bernac, habitués à ce genre de manifestation puisqu’ils sont à la barre d’un concours de labour à l’ancienne depuis près 20 ans sur leur commune.Même si l’humeur reste bon enfant, notamment avec les représentants du Midi-Pyrénées qui ont leurs supporters et leurs accents chantants, l’épreuve n’en reste pas moins un concours avec son règlement et ses exigences. Les tracteurs admis sont montés sur des roues en fer, des pneus ou des chenilles, et datent du XXe siècle jusqu’à 1960 inclus. Ils doivent être d’origine ou restaurés d’origine sans relevage.D’ailleurs, pour faciliter la logistique des concurrents, les tracteurs seront tous prêtés par des personnes du territoire telles que Théodore Gasseling, lui-même, qui compte quelques beaux engins dans sa collection à Villefagnan, avec des marques comme John Deere/Lanz de 1960, Vendeuvre ou Société Française. Les finalistes n’auront plus qu’à amener leurs charrues traînées à planche à 2, 3 ou 4 socles. Après, les critères de jugement sont sensiblement les mêmes que pour un concours classique. «Même les concurrents devront être habillés comme à l’époque, affirme le président de Tracteur Rétro de Nord-Charente. Ce qui variera d’une région à l’autre puisque certains auront le béret avec la chemise blanche et le gilet noir, ou d’autres le chapeau de paille».L’évènement permettra de mettre en place tout un tas d’animations et de démonstrations comme l’exposition de matériel, les battages à l’ancienne ou les stands de produits régionaux. «Cette manifestation est l’occasion de faire découvrir le Poitou-Charentes aux autres régions de France,» souligne Théodore Gasseling qui y voit aussi un moment festif et de rassemblement pour le monde agricole à une époque où les gens ont plutôt tendance à s’isoler.

PROGRAMME

Samedi 7 septembre
9 h : Mise en place du matériel d’exposition. Essais de labour pour les concurrents départementaux. 12 h 30 : Repas campagnard.14 h 30 : Départ du concours de labour avec des tracteurs anciens.18 h : Remise des prix et vin d’honneur.20 h 30 : Dîner spectacle. Réservations au 05 45 31 06 69.
Dimanche 8 septembre
9 h : Essai des labours championnat France 11 h 30 : Tirage au sort des parcelles.12 h 30 : Repas campagnard. 14 h : Présentation des concurrents régionaux et de leur matériel.14 h 30 : Départ du 14e championnat de France de labours à l’ancienne 15 h : Départ du concours de labour des motoculteurs. 18 h : Remise des prix et vin d’honneur.Toute la journée : dégustation et vente de produits régionaux, artisanat, exposition et démonstration de matériel ancien, battage à l’ancienne, folklore avec le groupe «Les Rabalbots».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui