L'Agriculteur Charentais 27 septembre 2019 à 11h00 | Par Kévin Brancaleoni

Balade à la Ferme : la troisième édition à l’automne 2020

Des partenaires plutôt satisfaits, une envie de faire vivre plus régulièrement la ‘‘marque’’ et un nouveau calendrier pour les prochaines éditions : voilà ce qu’il faut retenir du bilan de Balade à la Ferme, version 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Selon les organisateurs, des éditions automnales seraient plus propices aux ventes sur le marché fermier.
Selon les organisateurs, des éditions automnales seraient plus propices aux ventes sur le marché fermier. - © AC

Avec 20 000 visiteurs revendiqués sur les trois jours de l’événement, la deuxième édition de Balade à la ferme est considérée comme un succès par l’association éponyme. Le bilan de l’événement était au cœur d’une réunion avec tous les partenaires mercredi 18 septembre, à la Chambre d’agriculture de La Rochelle. Les organisateurs, et notamment la présidente de l’association Aurélie Rocheteau, ont noté le succès rencontré par diverses animations telles que les balades en tracteurs, ou l’espace Farming Simulator, qui a attiré 1200 joueurs. 
Du côté des filières, beaucoup de satisfecit sur les animations et le contact avec le grand public. « On a fait un carton plein », a estimé Yvette Thomas, qui tire un bon bilan des échanges sur les stands. Malgré l’agribashing ambiant, aucun sujet n’a été occulté et les échanges sont restés courtois. « Le pain, ils l’achetaient, le pop-corn, ils le mangeaient… et malgré les phytos ! » La filière céréales et la filière viande, par les voix respectives de Denis Riffaud (Coopérative de Courçon) et Bernard Dubois (Interbev), se sont déjà déclarées partantes pour une future édition. Petit bémol, en revanche, pour la filière viticole qui était l’une des nouveautés de l’année ; les organisateurs réfléchissent à une nouvelle formule qui pourrait attirer davantage de visiteurs sans contrevenir aux obligations légales en matière d’alcool.

Les futures éditions tous les deux ans

La buvette, d’ailleurs, a fait partie des stands ayant bien fonctionné en cette fin avril. Le bilan était plus mitigé pour les points de restauration, dont l’organisation a laissé quelques participants sur leur faim. « Dès que les 2-3 premiers stands avaient de l’attente, les gens ne pouvaient plus accéder à ceux derrière », a ainsi noté Pierre-Clément Casagrande. Un format « place de village » pourrait être étudié pour cet espace. D’autres évolutions sont à l’étude, pour impliquer davantage les agriculteurs dans les animations par exemple. Les éleveurs, satisfaits de l’intérêt suscité par les concours, et notamment celui inédit des Prim’Holsteins, pourraient ainsi renforcer leur présence. On évoque également l’arrivée de la filière arboricole, qui était jusqu’à présent absente de l’événement. Le nom « Balade à la Ferme » pourrait aussi à l’avenir être utilisé sur d’autres supports, lors de conférences ou d’événements ponctuels.
Pas question, en revanche, de passer à une édition annuelle. Les prochaines éditions devraient même être un peu plus espacées entre elles. L’alternance entre automne et printemps a effectivement du plomb dans l’aile, puisque les producteurs du marché ont noté une différence sensible de comportement d’une fois sur l’autre. Balade à la Ferme ne se tiendra donc plus qu’en automne, une fois tous les deux ans. « C’est un moment juste avant les fêtes, où l’on est plus enclin à acheter », a justifié Aurélie Rocheteau. À vérifier lors de la prochaine édition, à l’automne 2020.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui