L'Agriculteur Charentais 28 novembre 2013 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Assurance récolte - A vous de juger

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Alain Minault, président de la caisse de Crédit agricole regarde les chiffres de l’an dernier et l’acuité d’une assurance récolte lui devient plus présente. Pas question de couvrir toutes les pertes, «le niveau de cotisations serait trop rehbiditoire. «L’assurance est un outil de gestion» estime Alain Minault, «celui qui accepte de verser chaque année une cotisation acceptable pour sa trésorerie sera assuré de poursuivre son activité.» Il ajoute «ceux qui auront posé les chiffres, calculé les risques, provisionné un sinistre éventuel à défaut de contractualiser une assurance, pourront assurément assumer seuls.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui