L'Agriculteur Charentais 25 mai 2020 à 14h00 | Par Laurence Guilemin

Anticiper pour transmettre sereinement

Dans la vie d’une exploitante ou d’un exploitant, la retraite est toujours loin. Mais, lorsque l’heure a sonné, bien souvent, rien n’a été anticipé. Pourtant, c’est la base lors de la transmission de son exploitation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Six journées pour bien préparer la transmission.
Six journées pour bien préparer la transmission. - © AC

Cet hiver, la Chambre d’agriculture a organisé une formation « Préparer la transmission de son exploitation agricole » à destination des futur(e)s jeunes retraité(e)s. « Ces 6 journées ont pour objectif de recueillir des informations pour la transmission de son exploitation, d’imaginer ou d’approfondir des scénarios pour la transmission et définir les étapes pour construire son parcours personnel de transmission », explique Carole Bégaud, conseillère d’entreprise au Pôle Transmission. Les intervenants se sont succédées au fil des journées pour aborder différentes aspects de cette étape : les conditions d’accès à la retraite, le calcul de la valeur patrimoniale, les conséquences sociales et fiscales d’un arrêt d’activité, les démarches d’une installation transmission...

Se raconter

Seul ou en couple chacun vient avec son histoire, ses projets. La formation se veut interactive. D’emblée, les participants sont invités à donner spontanément  deux mot sur le « transmission » : avenir, réflexion, lâcher, continuité, installer, pérennité, relais... La formation, c’est aussi permettre de mettre des mots sur son histoire, son ressenti. Raconter, se raconter peut sembler difficile. Se confier sur des histoires de familles, mais aussi des conflits, se mettre à nu peut paraître comme une épreuve. Le groupe ne le perçoit pas ainsi. « Cela reste entre nous. On se connaît un peu, on vient tous pour le même sujet », expliquent les uns et les autres. Carole Bégaud n’occulte aucune question : le conjoint, la succession, le patrimoine, les enfants, les salariés, les bâtiments, matériel... C’est aussi parler de son projet de vie. Certains en ont un, d’autres pas. « On travaille tellement, on a du mal à se projeter », estiment certains.
Pendant ces 6 jours, les informations s’accumulent, on note, on interroge sur son cas, on échange avec les voisins de table. Une alchimie, une connivence s’est rapidement créée entre eux.
La dernière journée est dédié à l’avenir. « Que souhaitez-vous faire demain ? Demain quels seront vos besoins, vos loisirs ? Ce sont des questions essentielles à se poser maintenant », lance Carole Bégaud. La Chambre d’agriculture a réalisé un guide avec un calendrier, reprenant les étapes pour demain. « Votre relevé de carrière est-il à jour ? » interroge-t-elle. Pour certains, la réponse est oui, pour d’autres « je n’en sais rien ». La conseillère fait un rapide rappel : « soyez vigilants sur les dates. Faites un courrier pour informer les organismes de votre départ. En cas de baux verbaux, faites une version papier, afin d’être d’aplomb avec le repreneur. Pensez aussi aux assurances de l’exploitation, grêle, bâtiments, aux cartes grises des véhicules. » Afin que les futurs retraités visualisent mieux, elle fait un tour de table et remonte avec chaque futur cédant, le temps et les démarches à réaliser. Elle estime que cela leur permet « de s’interroger sur certains points ». Cette formation leur a été d’un bon appui : « cela conforte, rassure, fait cogiter » concède le groupe. Il repart satisfait d’avoir pu obtenir des informations ou des précisions sur la réglementation, l’aspect juridique. « La formation nous fait avancer dans notre démarche. On apprécie aussi les échanges entre nous et avec les conseillers. Avoir un regard extérieur est toujours positif. Maintenant on a des contacts, on sait à qui s’adresser », reconnaissent ces futurs retraités.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui