L'Agriculteur Charentais 19 juillet 2018 à 11h00 | Par ACA

À quoi correspond la cotisation Normabev lors de la vente d'un bovin destiné à l'abattage ?

Un accord interprofessionnel coordonné par l'association Normabev règlemente la présentation, le classement et le marquage des carcasses de gros bovins à l'abattoir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La cotisation Normabev a été instaurée par Interbev en 2002.
La cotisation Normabev a été instaurée par Interbev en 2002. - © AC

On la remarque en pied de facture, lors de la vente d'un gros bovin destiné à l'abattage. La cotisation Normabev (Association Technique Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes) a été mise en place en 2002 par Interbev d'un commun accord entre toutes les familles professionnelles siégeant à l'Interprofession Bétail et Viandes.
Normabev assure le suivi qualité du classement, du marquage de la pesée et de la présentation des carcasses de bovins de plus de 8 mois ainsi que la circulation des informations d'abattage régis par un accord interprofessionnel.
La cotisation Normabev présente en pied de facture, d'un montant actuel de 0.80 EUR HT par gros bovin abattu (G.B.), est supportée à parts égales entre l'éleveur et l'abatteur. Soit 0.40 EUR HT pour l'éleveur et 0.40 EUR HT pour l'abatteur.

Les missions de Normabev

Les 15 techniciens répartis en région assurent l'harmonisation du classement et la présentation des carcasses de G.B. sur le territoire métropolitain. Lors de visites inopinées et régulières dans les abattoirs, les techniciens Normabev vérifient les classements, la présentation, la traçabilité, ainsi que les conditions de pesées des carcasses de G.B.
La formation et le suivi des classificateurs de tous les abattoirs sont également assurés par des journées de formation au classement et d'harmonisation entre classificateurs d'une même région et des analyses statistiques des classements de chaque classificateur.
Normabev pilote la mise en place et le fonctionnement de machines à classer dans les abattoirs abattant plus de 3 000 T. de G.B. Les machines à classer, subventionnées par Normabev, sont une aide au classement permettant d'harmoniser les classements des carcasses de gros bovins, tout au long de l'année, entre classificateurs au sein d'un même abattoir et entre tous les abattoirs équipés. L'association interprofessionnelle réalise des suivis statistiques des classements de chaque machine et contrôle leur bonne utilisation par les abattoirs.
L'organisation de la circulation des informations d'abattage permettent à tous les éleveurs d'avoir un accès gratuit à leurs données (lire encadré). En cas de demandes d'information par un opérateur (éleveur, groupement, négociant...) auprès des comités régionaux d'Interbev, ce sont les techniciens Normabev qui sont mandatés pour expertiser les classements, vérifier les poids, la traçabilité, etc...
Au travers de l'ensemble de ces missions, l'association technique interprofessionnelle est au service des acteurs de la production et de l'abattage de la filière Élevage et Viande.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

Le chiffre de la semaine
10 420
C'est le nombre d'hectares vendus par la Safer en 2018, à l'occasion de 6052 ventes, pour une valeur de 428M€. Le marché du foncier rural a progressé de 12%. Le marché des terres viticoles est particulièrement dynamique.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui