L'Auvergne Agricole 17 octobre 2018 à 15h00 | Par L'auvergne Agricole

Labour et déchaumage se combinent à la façon ibérique

La Cuma de la Faille Couzon a organisé une matinée de démonstrations autour de plusieurs charrues notamment la charrue espagnole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lors de la journée de démonstrations de labour organisée par la Cuma de Faille Couzon, la charrue espagnole a attiré l’œil.
Lors de la journée de démonstrations de labour organisée par la Cuma de Faille Couzon, la charrue espagnole a attiré l’œil. - © Mélodie Comte

Certains se posent la question d’arrêter le labour tandis que d’autres réfléchissent à investir dans une charrue-déchaumeuse. C’est le cas de la Cuma de Faille Couzon à Augerolles. Dans ce coin de Livradois, les éleveurs cultivent les céréales pour l’autoconsommation et arrachent leurs prairies pour en planter de nouvelles. « Nous recherchons une charrue déchaumeuse pour travailler le sol de façon superficiel » précise Bernard Matussière, le président de la Cuma. Alors, ils ont   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui