L'Agriculteur Charentais 13 février 2014 à 08h00 | Par Elisabeth Hersand

USINE - Ekorando: un trait d’union entre élevage et céréales

À Ingrandes-sur-Vienne, la coopérative Terrena avec Valorex et Sofiprotéol concocte un aliment riche en protéines, grâce à la cussion-extrusion d’oléo-protéagineux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © VR

Alors que les cours des marchés ou les négociations sur la PAC font souvent s’opposer les céréaliers et les éleveurs, la société Ekoranda, se veut comme un trait d’union entre les deux.«Le nom provient d’un toponyme gaulois, Equoranda, qui correspondant souvent à la frontière de deux peuples et qui a donné le nom d’Ingrandes» précise Philippe Villain.L’agriculteur de Loudun a pris la présidence d’Ekoranda, et insiste sur le choix  de ce nom, qui symbolise «la rencontre entre les productions végétales et la nutrition animale».Une société qui s’est elle-même construite suite à la rencontre de trois opérateurs : Terrena, Valorex et Sofiprotéol.Les partenaires possèdent respectivement 51 %, 25 % et 24 % des parts de la société, qui a inauguré mardi dernier son usine, à Ingrandes-sur-Vienne, sur le même site que l’usine de granulés qui était jusqu’à il y a quelques mois exploitée par terrena.

Lire la suite dans notre édition du 14 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui