L'Agriculteur Charentais 06 juin 2013 à 15h04 | Par N-C

Plan Ambition Bio 2017 - Objectif : doubler les surfaces cultivées en bio

Stéphane Le Foll a annoncé son «plan ambition bio 2017» le 31 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane le Foll a dévoilé son plan «Ambition bio 2017».
Stéphane le Foll a dévoilé son plan «Ambition bio 2017». - © X.Remongin/Min.agri.fr

Les objectifs sont clairs : multiplier par deux les surfaces cultivées en bio et structurer la filière dans son ensemble. Priorité sera également donnée aux grandes cultures. «Je veux surtout favoriser une dynamique dans la durée. Le plan ambition bio s’inscrit dans le plan global de l’agro-écologie», a déclaré Stéphane Le Foll à propos de son programme national Ambition Bio 2017 présenté à la presse le 31 mai à Paris. Le ministre de l’Agriculture a affirmé un objectif de doublement des surfaces agricoles en bio d’ici fin 2017 associé à «un objectif ambitieux» de développement de la consommation. Pour y arriver, il promet un dispositif d’aide «plus stable, plus lisible et plus incitatif». A savoir : 160 millions d’euros par an (crédits européens et crédits du ministère) consacrés à la conversion et au maintien des surfaces en bio. Ces aides européennes vont d’ailleurs s’inscrire dans le deuxième pilier de la Pac 2014/2020 ; 4 millions d’euros seront versés au Fonds avenir bio (soit un million de plus que l’année dernière), géré par l’Agence bio, pour structurer la filière sur le long terme ; le crédit d’impôt pour l’agriculture biologique reste maintenu et enfin, la Banque publique d’investissement (BPI) pourrait être sollicitée pour des prêts, notamment par les coopératives. Un accompagnement renforcé pour l’installation sera mis en place avec des outils spécifiques pour favoriser l’accès au foncier pour les producteurs bio. A la mi-mai, 25 000 agriculteurs répartis sur 1,06 millions d’hectares étaient recensés selon l’Agence Bio.

Lire la suite dans notre édition du 7 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui