L'Agriculteur Charentais 07 août 2014 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Ovin : Ecoovi engagé auprès de ses adhérents

L’union des Eleveurs Centre Ouest Ovin (Ecoovi) a tenu son assemblée générale à Gajoubert en Haute-Vienne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ecoovi a lancé un plan de développement pour favoriser l’installation et l’accroissement du cheptel.
Ecoovi a lancé un plan de développement pour favoriser l’installation et l’accroissement du cheptel. - © VR

L’Union de coopératives Ecoovi fédère Corali, Bellac Ovin et Altitude et regroupait, en 2013, 238 adhérents (93 pour Altitude, 72 pour Corali et 73 pour Bellac Ovin). En nombre d’animaux, Altitude représente 23 505 brebis, Bellac Ovin: 21 996 , et Corali 17216.Tout au long de l’année, Ecoovi, présidé par Alain Raymondeau, a pris en charge le suivi des élevages sous l’angle technique, pour améliorer la rentabilité,  administratif, pour alléger les contraintes, qualité et commercial, pour apporter une plus-value à la production et améliorer la valorisation. Le suivi qualité a concerné l’année dernière 113 élevages en Label Rouge Le Diamandin, 78 élevages en Agneaux du Poitou-Charentes, 53 élevages  en Agneaux du Limousin et 10 élevages en agriculture biologique. Le poids moyen des agneaux vendus tourne autour de 18,35 euros. Ils ont été commercialisés à 6,38 euros / kg en moyenne. En tout, plus de 51 300 animaux ont été commercialisés (86 % d’agneaux).

Lire la suite dans notre édition du 8 août

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui