L'Agriculteur Charentais 23 mai 2013 à 11h06 | Par Bernard Aumailley

Expérimentation - Aller au bout des possibilités

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jacques Sahuc et Jean Michel Lhote
Jacques Sahuc et Jean Michel Lhote - © A-C

Le programme d’expérimentation légumière de l’ACPEL tient une vitesse de croisière, tant parce que l’association est agréée comme station d’expérimentation, via la certification BPE, mais surtout parce que les producteurs, via leur groupement, lui confient de plus en plus d’études. C’est certes la pression maladies qui tient le haut du pavé, mais pas seulement si on ajoute les recherches sur l’adaptabilité des nouvelles variétés de pommes de terre primeur dans l’île de Ré par exemple. Une décennie d’expérimentation qui a permis à la plus petite station de France de s’insérer utilement dans les réseaux d’expérimentation français pour la région Poitou Charentes. Si le melon représente la moitié des expérimentations, l’ACPEL tente de répondre aux interrogations des producteurs comme le soulignait, lors de l’assemblée générale sur l’île de Ré, son président Jacques Sahuc. Ainsi 10 à 15 % des expérimentations sont consacrées au bio, autant au céleri-rave ou à la pomme de terre. Mêlant financements publics et des producteurs, cette station a mené une dizaine de projets sur le territoire régional : recherche de variétés résistantes, lutte contre la fusariose, réunions techniques sur le terrain, plan de lutte contre des pucerons. La liste est longue des «recherches» que fait l’ACPEL. Sous la houlette de Jean Michel Lhote, l’ACPEL s’interroge sur des possibles «sous-traitance» de sa partie administrative à une autre station, faute de moyens et face à la complexité : c’est un métier, assure Jean-Michel Lhote. Toujours inscrite dans une économie contrainte et exiguë, la station a réalisé 8 réunions techniques et une trentaine de dossiers thématiques. Elle est aussi le principal artisan du bulletin du végétal Légumes diffusé hebdomadairement. Jacques Sahuc se satisfait des demandes «privées» faites à la station : «le but de l’ACPEL est d’être un laboratoire d’idée. Surtout en bio où nous avons été des pionniers.» Il ajoute : «Nous recherchons dans diverses pistes et parfois nos essais prouvent que c’est une impasse technique ou économique. C’est souvent dû à des nouvelles interdictions de produits de traitement. Mais nous nous devons d’apporter de solutions. Cependant, nos producteurs savent qu’il n’y a pas de solutions miracles, mais nos expérimentations sont pluriannuelles.» Le président de l’ACPEL souligne que l’aspect économique des expérimentations doit être mis en avant : «il est important d’avoir une telle station pour maintenir des producteurs ou trouver de nouveaux producteurs.» Dans cette quadrature du cercle financier, le fait que l’Etat soit impécunieux, n’entame en rien le dynamisme de la station. «Nous n’inventons rien, mais adaptons des études menées ailleurs à l’intention de nos producteurs régionaux.» Il tire la sonnette d’alarme sur la disparition progressive des producteurs : «ce n’est pas la conduite culturale qui est difficile mais les contraintes, les contrôles, la difficulté d’avoir du personnel.» Financé à la fois par l’Europe (avec retard), l’Etat, la Région et les quatre départements, l’ACPEL s’est entouré de l’expertise technique des grands instituts de recherche français pour mieux proposer la sienne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
4,3
C’est en milliards d’euros la valeur des spiritueux exportés par la France en 2018, soit une augmentation de 1,8 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui