L'Agriculteur Charentais 29 mars 2018 à 09h00 | Par Nathalie Duchiron

Point accueil Installation : Accompagner TOUS les porteurs de projets

Ils sont nombreux à porter des projets, très divers. Et la famille dans tout ça ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PAI

Le Point accueil Installation a fait le bilan de son année, à la MFR de Saint Germain de Marencennes. «L’année écoulée a été dense au niveau de l’activité : 336 porteurs de projets ont été reçus. Depuis 2012, le nombre des accueils n’a cessé de croître. Depuis 2015, c’est plus de 300 porteurs de projets qui ont été accueillis au PAI en entretien individuel» analysait le président Arnaud Dubois. Il détaille : «42% des porteurs de projets reçus ont déjà en poche un diplôme agricole de niveau 4 (TA, Bprea, Bac Pro Agricole…).» Dans les porteurs de projets que reçoit le Point Accueil Installation, le «hit parade» est établi ainsi : le maraîchage, la viticulture et les grandes cultures.  «Des projets sont plus atypiques, voire sporadiques, émanant des porteurs de projets. Par exemple, oliveraie, fleurs ou insectes comestibles, ferme pédagogique, transformation huile/glace/yaourt/savon… » Cet inventaire montre bien que tous porteurs de projet d’installation en agriculture, qu’ils soient demandeurs ou non des aides de l’Etat et quelques soient leurs projets, âge, diplômes ou situation, sont accueillis et conseillés au Point Accueil Installation à Saintes. Des permanences sont assurées en fonction des rendez-vous sur les antennes de la Chambre d’Agriculture à La Rochelle ou Jonzac.

Les différentes actions de communication


La liste est longue des interventions où le PAI va : dans les centres de formation agricole (CFPPA, MFR, lycées agricoles), journée d’information sur l’installation en maraîchage et circuit court à Bords, Journée de l’installation en grandes cultures et diversification à Saint Saturnin du Bois, journée de l’entrepreneur à Royan. Depuis début janvier, la chambre d’agriculture de Charente-Maritime a été labellisée Point Accueil Installation Transmission (PAIT) pour trois ans. Une convention a été signée, pour déléguer l’animation de la partie Installation, avec l’association départementale Point Accueil Installation 17. «Le Point Accueil Installation continuera à effectuer ses fonctions d’accueil, d’orientation et de suivi des porteurs de projets.» Arnaud Dubois le rappelait lors de cette assemblée générale, «l’association PAI 17 reste à disposition de tous ses partenaires pour participer à des journées d’information pour exposer ses rôles et missions.»
Pour compléter son assemblée générale, le PAI avait invité Jean-Marie Pouget, conseiller d’entreprise à la Chambre d’agriculture 17, pour traiter du thème : «comment concilier sa vie professionnelle et sa vie personnelle.» Olivier Bayou, agriculteur sur la commune de Thénac, a témoigné de son expérience. «Si sur la ferme, ça ne va pas bien, à la maison ça n’ira pas mieux et vice versa. Même si on essaye de cacher la vérité, tôt ou tard, elle éclate. Et si le couple n’est pas solide…» déclare-t-il. «Heureusement, je ne suis pas resté seul, je me suis fait aider, soutenu par Jean-Marie Pouget» confie Olivier. «On a qu’une seule vie ! La vie professionnelle et la vie personnelle sont juste imbriquées l’une dans l’autre» explique Jean-Marie, «avant une installation, il faut savoir ce que l’on veut pour soi (professionnellement et personnellement) et prendre en compte que nous ne sommes pas tout seuls (conjoint, parent, frère/sœur, associé…). » Selon lui, il faut échanger, discuter avec ses proches, décider alors de son projet de vie et construire son projet professionnel : «se laisser un temps d’arrêt pour réfléchir à ces sujets, avant qu’il ne soit trop tard (séparation, divorce…)» Les élèves de terminal Bac Pro CGEA de la MFR présents, ne se sentaient peut-être pas directement concernés (pour l’instant). Certains ont sans doute compris les «erreurs» de leurs proches.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui