Le groupe Réussir

Le groupe de presse agricole réussir

Le groupe Réussir

Un groupe de presse leader sur la presse agricole au niveau national et départemental, constitué de 43 éditeurs associés.

La cohésion et l'implication d'une équipe :
» Une force rédactionnelle de plus de 120 personnes
» Une force commerciale et marketing de plus de 50 personnes, dont 35 en régions...

Une gamme de Hors Séries coeur de cibles :
» Des N° diffusés sur les départements leaders et liés à une production ou à des événements locaux.

Un impact régional et départemental puissant :
» 59 départements couverts
» 40 titres de presse agricole départementale relayant les actualités de proximité
» Une diffusion globale de 213 000 exemplaires

Un impact national puissant et segmenté :
» 9 supports nationaux spécialisés couvrant tous les secteurs agricoles.

Une présence croissante sur Internet et les réseaux sociaux :
» Reussir.fr, nouveau portail des professionnels de l’agriculture, point d’entrée unique vers toutes les informations nationales et locales
» 9 sites de revues nationales reliés au portail Réussir
» Plus de 20 sites de titres départementaux
» Plus de 30.000 « fans » de la page Facebook Réussir Facebook Réussir
» Plus de 4.000 abonnés au compte Twitter @Reussir
» Une présence sur Google+
» Une audience cumulée de plus de 200.000 visiteurs uniques et 400.000 pages vues/mois, situant le réseau des sites Réussir dans le top 10 des sites agricoles en France

Suivez le groupe de presse Réussir sur les réseaux sociaux

Une ouverture sur l’aval de la filière agricole avec les filiales ABC et AGRA :
» La force de titres historiques comme Les Marchés (quotidien et hebdomadaire spécialisé dans l’industrie agro-alimentaire, la transformation, le négoce, titre de référence pour les cours et cotations agricoles), La Dépêche – Le Petit Meunier (commerce des grains), FLD (fruits et légumes)
» La puissance d’information d’AGRA, “agence de presse” de l’univers agricole français et européen

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui