L'Agriculteur Charentais 07 décembre 2018 à 10h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Terres Inovia, au chevet du colza

Terres Inovia a dévoilé, à Vouillé le 22 novembre, les résultats de ses essais pour réduire la nuisibilité de l’orobanche et des insectes ravageurs sur le colza.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Agri79

L’orobanche rameuse est une plante parasite du colza. Elle se fixe sur la racine de son hôte et détourne les nutriments à son avantage pour croître et se multiplier. Sa présence devient problématique dans la région.
Durant les trois dernières années, Terres Inovia a donc réalisé cinq essais, à Surgères, pour trouver de nouveaux leviers agronomiques permettant de réduire sa nuisibilité et le niveau d’infestation. Ces recherches ont essentiellement été axées sur la fertilisation.
Malheureusement, les conclusions de ces essais restent mitigées à cause, entre autres, des conditions climatiques, agronomiques et/ou d’une faible pression en orobanche.

 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans notre édition papier du 7 décembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui