L'Agriculteur Charentais 29 novembre 2018 à 09h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Terre Atlantique : production en baisse, mais projets en hausse

Les récoltes sont moindres, mais cela n’empêche pas d’aller de l’avant. L’assemblée générale se tient ce vendredi à l’espace Encan de La Rochelle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

Deux heures n’ont pas suffi à Christian Cordonnier et Jean-Yves Moizant pour tout dire de la «bonne santé», des projets, des investissements et des innovations de leur coopérative. Ces dernières années, y compris en 2018, Terre Atlantique a encaissé de moins bonnes récoltes qu’attendu, mais cela ne l’a pas empêchée de poursuivre sur sa lancée de la décennie : l’expansion. Classée dans le top 10 des entreprises du département, derrière Stelia Aéopspace, Léa Nature, Soufflet et le Comptoir automobile rochelais, la coopérative, à travers la voix de ses deux porte-paroles, met en avant ses atouts : 1 200 adhérents sur l’Aunis et les Vals de Saintonge, 50 000 t de blés tendres alimentant 6 moulins partenaires, 15 000 t d’orges et autant de pois. Aujourd’hui, 100 % des tournesols et 90 % des colzas de Terre Atlantique sont triturés. Une multitude de partenariats ou de contractualisations ont été noués, avec Arkéos, Lu Harmony, Agriéthique ou les blés améliorants. Pour la plus grande fierté des dirigeants, les accords financiers avec Sateen Union-Azur Plant Breeding sont allés de pair avec des contrats semenciers importants. 4 200 ha sont ainsi dédiés à la production de semences sur le territoire de la coopérative, contre 2 008 ha... en 2008, il y a dix ans.

 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans notre édition papier du 30 novembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
395
C'est, en millions de mètres cubes, le volume sur pieds de la forêt de production de Charente-Maritime. Avec près d'un tiers des volumes, le chêne est la première essence de production des forêts de Charente-Maritime. En tout, les feuillus représentent 62 % du volume de la forêt de production, contre 38 % pour les résineux. Dans cette catégorie, le pin maritime est largement majoritaire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui