L'Agriculteur Charentais 19 juin 2014 à 09h26 | Par l'Agriculteur Charentais

Safer - La transparence et la régulation du marché foncier menacées

Elle a engagé une réflexion nommée «ambitions 2015-2021» : Outil de régulation du marché foncier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le législateur conforte les Safer dans leur mission d’encadrement et de régulation du marché foncier. Un point positif souligné par Patrice Coutin, le président de la Safer Poitou-Charentes Vendée. «Cette confiance réaffirmée nous invite à faire encore plus et mieux pour les prochaines années», commente le responsable professionnel. Pour ce faire, les équipes de la Safer alertent les pouvoirs publics des dérives liées aux montages sociétaires. «Gaec, GFA, SCI agricole acquièrent de plus en plus de terres. Ces sociétés créées à l’origine pour répondre notamment à des problématiques de transmission de capitaux de plus en plus lourds en agriculture voient le jour, pour un certain nombre, pour contourner la règle», dénonce le président. La vente d’exploitations entières, via ces outils opaques, échappe désormais totalement à la surveillance de la SAFER. Comment cette dernière peut-elle observer le marché si elle ne peut avoir un œil sur l’ensemble des transactions ? Comment peut-elle jouer un rôle de régulateur, si une majeure partie des surfaces échangées lui est inaccessible ?  Pour poursuivre son action en faveur de l’orientation de «l’outil» terre vers les exploitations les plus fragiles ou l’installation des jeunes, la Safer demande «que lui soient notifiés les transferts de parts sociales. Un moyen de garantir la transparence du marché et permettre le cas échéant les interventions appropriées», commente Philippe Tuzelet, directeur général.

Lire la suite dans notre édition du 20 juin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
395
C'est, en millions de mètres cubes, le volume sur pieds de la forêt de production de Charente-Maritime. Avec près d'un tiers des volumes, le chêne est la première essence de production des forêts de Charente-Maritime. En tout, les feuillus représentent 62 % du volume de la forêt de production, contre 38 % pour les résineux. Dans cette catégorie, le pin maritime est largement majoritaire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui