L'Agriculteur Charentais 15 mai 2014 à 11h52 | Par J.C. D.

Loi d’avenir - Une vigilance accrue sur les produits phytosanitaires

Le vote en première lecture du projet de loi d’avenir pour l’agriculture introduit de nouvelles contraintes sur l’utilisation des phytos.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des sanctions seront  alourdies en cas de contrefaçons, de fraudes, ou d’importations illégales de produits phytosanitaires
Des sanctions seront alourdies en cas de contrefaçons, de fraudes, ou d’importations illégales de produits phytosanitaires - © G.Omnès

Les préfets auront la possibilité d’imposer le respect d’une distance de sécurité vis-à-vis des habitations pendant l’emploi des phytos, selon le projet de loi d’avenir pour l’agriculture. De plus, les décrets en Conseil d’Etat pourront «prévoir l’interdiction de l’usage de substances dangereuses pour la santé ou l’environnement» dans les aires d’alimentation des captages d’eau potable. Aux yeux de l’UIPP (Union des industries de la protection des plantes), cela ajoute de «nouvelles contraintes» à la réglementation existante. «Un arrêté de 2006 permet d’agir sur la qualité des traitements, pour éviter le phénomène de dérive des produits phytosanitaires», rappelle la directrice générale de l’UIPP Eugénia Pommaret.

Lire la suite dans notre édition du 16 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui