L'Agriculteur Charentais 15 juillet 2016 à 08h00 | Par Alexandre Renault

Les vins sous IGP se préparent à relever les défis de demain

La confédération des vins IGP de France a tenu son congrès à Albi,mi-juin. Les réflexions ont porté sur les moyens de répondre aux défis qui attendent la filière viticole dans les années à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © A. Renault/Le Paysan Tarnais

Les représentants des vins IGP de France se sont penchés sur les tendances et sur les défis que les vignerons et les caves coopératives devront relever demain, à l'occasion de leur congrès annuel, qui se déroulait à Albi, les 16 et 17 juin. Son président, Michel Servage, a posé les grandes lignes de ce qui attend le secteur des vins sous indications géographiques protégées dans les prochaines années.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
395
C'est, en millions de mètres cubes, le volume sur pieds de la forêt de production de Charente-Maritime. Avec près d'un tiers des volumes, le chêne est la première essence de production des forêts de Charente-Maritime. En tout, les feuillus représentent 62 % du volume de la forêt de production, contre 38 % pour les résineux. Dans cette catégorie, le pin maritime est largement majoritaire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui