L'Agriculteur Charentais 09 mai 2019 à 10h00 | Par Laurence Guilemin

La transhumance, fédératrice

Une journée peu ordinaire se déroulera le dimanche 12 mai à Saint-Sauveur-d'Aunis, avec la transhumance de la vallée du Curé. Cette manifestation met en avant les produits fermiers et les marais communaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Direction le marais communal et 2 heures de marche.
Direction le marais communal et 2 heures de marche. - © DR

C'est une manifestation qui se déroule tous les deux ans et dont le succès s'amplifie depuis 2011, date de sa création. La transhumance de la vallée du Curé est un temps fort pour l'Aunis et les éleveurs participants. Cette journée permet de mieux connaître l'intérêt du marais communal. « À travers cet évènement, nous proposons un repas du terroir (sur réservation) et nous voulons montrer que l'on peut manger de bons produits fermiers à un prix correct », avance le président de l'association, Rémy Mouche. Plus de 1 200 personnes sont attendues pour le repas. « Au fil des années, de plus en plus de Rochelais, de citadins participent », avoue le président avec satisfecit. Il y voit aussi une façon de fédérer un territoire,  les habitants et une opportunité pour dialoguer avec les éleveurs, dans un cadre champêtre.  
À l'image de la famille Pelleraud, avec Jacques et son fils Christian, « qui s'est pris au jeu ». Ils sont éleveurs de limousines à Sainte-Soulle. 
Depuis le début de l'année, le dimanche matin, le père et le fils dressent quatre limousines suivant la méthode Souvignet  apprise lors de formations avec le Seurbli 17 (syndicat de la race limousine) et la MSA. « Il s'agit d'une méthode de dressage pour manipuler facilement et sans stress les animaux, les habituer au licol et à la marche à côté de l'éleveur », précise Christian Pelleraud. « Une cinquième limousine est déjà une habituée. C'est sa 5ème participation. » Dimanche, de bonne heure, ils partiront afin d'être au rendez-vous à 9 h, à la ZA Beaux Vallons à Saint-Sauveur-d'Aunis. Les animaux seront parés de fleurs naturelles et en papier autour du cou et sur la tête. Cette année, environ 35 vaches sont attendues et de différentes races « à majorité limousine, mais on pourra voir des Brunes, des Rouges des prés, des Blondes d'Aquitaine, des Maraîchines... » ajoute Jacques Pelleraud. Après 7,2 kms de marche, le marais communal est le point d'arrivée. « Il faut compter 2 heures de marche. On passe devant l'église où le prêtre de la paroisse bénit les animaux. C'est la seule transhumance dans le secteur. L'effet de curiosité est là. » 
De nombreuses animations seront au programme tout au long de la journée, avec des chevaux attelés et montés, une exposition de vieux tracteurs de collection, un marché fermier. 
Côté animations, cette année, l'association proposera un spectacle de vachettes landaises, des  jeux, une tombola, une dégustation de tête de veau. Bruno Gorron, éleveur de limousines à Puy du Lac proposera un jeu afin de déterminer le poids d'une de ses vaches. Des lots seront remis raux gagnants, à savoir pour le premier prix, un lot de viande de limousine. Une dizaine de  Jeunes Agriculteurs du canton de Courçon apportent aussi leur pierre à l'édifice en emmenant des animaux, en aidant au service du repas. Certains d'entre eux proposeront leurs produits dans le marché fermier, des produits qu'ils vendent aussi dans le magasin fermier de St-Sauveur.
« Cette transhumance ne pourrait pas avoir lieu sans la participation de 200 bénévoles et de partenaires », souligne Rémy Mouche.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui