L'Agriculteur Charentais 01 février 2019 à 09h00 | Par Laurence Guilemin

Jeunes et dynamiques

Le Seurbli 17 est toujours aussi actif dans ses activités, même si son président Luc Tugiras vient de démissionner.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une mobilisation toujours aussi présente au sein du Seurbli 17.
Une mobilisation toujours aussi présente au sein du Seurbli 17. - © AC

Comme l’a souligné très justement Michel Geneau, maire de St-Léger venu dire un mot d’accueil pour l’assemblée générale du Seurbli 17, « il y a beaucoup de jeunes pour votre rencontre annuelle ». Une remarque qui laisse augurer de belles perspectives. Ce jeudi 24 janvier, le syndicat des éleveurs et utilisateurs de la race bovine limousine a mobilisé plus de 35 personnes pour faire le bilan de l’année écoulée et parler avenir. Tant par la mobilisation que par les actions menées, le dynamisme est toujours de mise au sein du syndicat. Luc Tugiras, le président n’était pas présent. Il vient de démissionner de sa fonction : « je prépare  mon départ pour le Sud-Finistère, prévu pour avril-mai. Cela me prend un peu de temps et implique quelques rendez-vous pour faire les démarches nécessaires. Ce qui explique que je ne puisse pas être parmi vous », explique-t-il dans le rapport moral.

 

Un article à retrouver en intégralité dans notre édition papier du 1er février 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
1300
C'est le nombre de chênes de qualité charpente, c'est-à-dire âgé de 200 ans avec une circonférence de 2 à 2,5 m environ, qui pourraient être nécessaires pour la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris. La FNB et d'autres organisations du bois ont annoncé être prêtes à apporter leur aide pour garantir un approvisionnement français des travaux.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui