L'Agriculteur Charentais 13 février 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Formation professionnelle - Instaurer une obligation... de faire

Réforme des structures et de l'approche du sujet, tel est le but du projet de loi en discussion.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Réformer la formation professionnelle. En janvier, le Gouvernement présentait son projet de loi en conseil des ministres. Une volonté de rendre plus «lisible», plus «transparent» cet univers parfois nébuleux et donner à chaque salarié sa chance de suivre au cours de la carrière des stages qualifiants en formation continue. Première étape, regrouper les organismes collecteurs de la fiscalité formation. Seconde étape, créer des comptes individus de formation au fil des ans. Troisième étape, confier aux Régions, les orientations de ces formations et la répartition des budgets. Le tout opérationnel en janvier prochain. Dix petits mois qui supposent bien des tractations et des actions pour que cela devienne une réalité. Comme le dit le projet de loi, passer de l'obligation de financer à «l'obligation de faire.»

Lire la suite dans notre édition du 14 février

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui