13 mars 2014 à 08h00 | Par Laurence Guilemin

Evénement - Mesdames, formez-vous pour préparer votre avenir

La semaine du 17 au 22 mars sera dédiée à l’entrepreneuriat féminin. Regards sur les cheffes d’entreprises, conjointes collaboratrices... et la formation en agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Se former pour gagner en efficacité, en autonomie.
Se former pour gagner en efficacité, en autonomie. - © V.Motin

Accéder à la formation en agriculture pour les femmes n’est pas si «évident» que cela ! En Poitou-Charentes 8 237 agricultrices, cheffes d’entreprises, conjointes collaboratrices, cotisantes de solidarités ou aides familiales ont contribué en 2012 à Vivéa (1) soit 28 % des contributeurs. «Elles ne représentent plus que 20 % des personnes qui se forment avec un financement Vivea» souligne Florence Bras, conseillère Vivéa et chargée de mission nationale égalité. Un groupe régional de développement de la formation des femmes piloté et animé par Vivéa sur l’entrepreneuriat au féminin en agriculture a été mis en place. «Il a pour mission d’élaborer et de suivre les actions visant à augmenter le taux d’accès des contributrices Vivea à la formation. Le groupe régional a pour finalité de sensibiliser en externe pour faire évoluer les pratiques professionnelles dans organismes agricoles et de formation afin que les femmes soient prises en compte autant que les hommes ; de rendre les femmes visibles ; de valoriser les femmes dans toutes formes de médias et contribuer aux événements afin de démontrer ce qu’elles apportent dans la compétitivité des entreprises et de l’économie agricole régionale» explique Colombe Mandin, la présidente, elle-même cheffe exploitante, à Doeuil sur le Mignon et membre du comité régional Vivéa Poitou-Charentes. «La formation est une chance, une opportunité à saisir. Elle est d’abord un bénéfice pour soi car elle permet de prendre confiance, de s’affirmer et d’être ainsi reconnue. Mais, c’est aussi un bénéfice pour l’entreprise afin de gagner en efficacité dans son travail, d’acquérir plus d’autonomie et de prendre de la hauteur» estime Colombe Mandin. Le 14 octobre dernier, un séminaire axé sur la «création, reprise d’entreprise et égalité d’accès à la formation» a eu lieu. Une cinquantaine de personnes a assisté à cet événement et a permis l’élaboration de plusieurs pistes d’actions en direction des porteuses de projets. Il est identifié comme «événement» dans le calendrier de l’égalité à l’initiative de la ministre des droits des femmes, Najat Vallaud Belkacem. Il s’inscrit également dans le cadre de l’expérimentation engagée sur 2013-2014 «vers des territoires d’excellence en matière d’égalité professionnelle». A ce titre, il est cofinancé par l’État et la Région Poitou-Charentes. Suite à ce séminaire, une réunion multipartenariale est progammée, ce lundi 17 mars, pour «creuser des pistes de progrès» à savoir développer une offre de formation «clarifier son projet d’entreprise» et «gouvernance en entreprise familiale.» Des formations adaptées aux besoins des femmes qui leur permettent aussi d’échanger, de partager et de rompre l’isolement.
(1) fonds de formation des entrepreneurs du vivant

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui