L'Agriculteur Charentais 16 janvier 2014 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Enquête Semences - Faiseurs de qualité dans les semences de chez nous

Derrière la grande cavalerie des productions céréalières fleurit une «niche» : celle de la production de semences pour des obtenteurs. Exemple à Terre Atlantique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le chiffre d’affaires de la production semences pour Terre Atlantique s’élève à 6,4 M€.
Le chiffre d’affaires de la production semences pour Terre Atlantique s’élève à 6,4 M€. - © Terre Atlantique

Bien sûr au total en hectares, la production peut paraître mineure. Elle ne l'est pas tant que cela au regard des résultats économiques. 4260 ha en production de semences par exemple pour la coopérative Terre Atlantique. Décembre et janvier sont une des périodes de négociation avec les semenciers. Au bilan de la campagne réalisé avec les obtenteurs on renégocie la prochaine campagne. Pour le seul tournesol, cinq obtenteurs utilisent les «services» de production de semences de la coopérative aunisienne. Selon Yannick Delhomme, responsable su secteur semences à Terre Atlantique, «le réseau a 40 ans d'existence et de compétence dans ce secteur, dont MCA fut pionnière à l'époque en France.» Aujourd'hui, les surfaces sont en expansion. On recherche de la précocité et «surtout de la qualité.» Dans une forte demande de semences pour les pays émergents de l'Est, les multiplicateurs «en place», souvent dans des zones protégées, sont rejoints par des «nouveaux.» Ces dernières réglementent la production de tournesol semences. A Vix ou Fontenay le Comte (85) ou La Laigne, Fouras, Esnandes, Chambon, Forges (17), bientôt Cram-Chaban (17) par exemple. Espèce de deal passé entre les agriculteurs de cette aire pour «protéger» la production de semences, après une cartographie des parcelles via l'AMSO et l'administration. «La semence a la priorité sur le tournesol conso. Aujourd'hui, difficile de demander l'instauration d'une zone protégée. En Vendée, la zone protégée fait 2000 ha et permet 300 à 400 ha de semences.» Ailleurs, la production est très tributaire des voisins. Partie cachée de la production, la négociation sur le terrain, entre agriculteurs, entre parcelles, entre obtenteurs. Les semences tournesol sont les plus contraignantes. D'autant que les abeilles sont les «agents» multiplicateurs.

Lire l'enquête dans notre édition du 17 janvier

Les semences, pas à pas

La production de semences est plus qu’une «niche» économique pour l’agriculture départementale. Après cet article général de présentation, l’Agriculteur charentais a décidé de suivre au cours de cette campagne, des producteurs de semences dans leur quotidien : du choix de la culture à la récolte en passant par le semis, les traitements, l’emploi de la main-d’œuvre, les contrôles, les apiculteurs. C’est tout au long de l’année que nous vous donnons rendez-vous avec la filière semences locale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui