L'Agriculteur Charentais 28 novembre 2013 à 08h00 | Par l'Agriculteur Charentais

Economie - Des coups de pouce qui donnent beaucoup d’élan

Les acteurs économiques avaient rendez-vous avec le principal financeur public : le conseil général.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Derrière la crise, la dynamique. L’adage pourrait paraître provocateur. Réunir, vendredi dernier, dans la grande salle du Conseil général, les «forces vives» de l’économie locale pour faire sens, même sous la forme des grandes messes dont le Département raffole, n’était pas gagné d’avance. Mélange savant de civilités et messages subliminaux à destination d’un parterre ciblé. Sous la houlette de Sylvie Marcilly, vice-présidente, qui mena cela de main de maître (sans jeu de mots), il fallait démontrer que le Département influence sur l’expansion économique, permet de mettre le pied à l’étrier, ne passe pas son temps à colmater les brèches.«Le contexte est difficile» débute Sylvie Marcilly «mais on est là !» 22 M€ injectés pour des «coups de pouce conséquents» par le Conseil général. La chose n’est pas nouvelle : Jean-Louis Frot, M. Finances du même Conseil, remonte aux constructions des ponts d’Oléron, de la Seudre, de Ré, aux autoroutes, aux zones industrielles, à l’électrification Poitiers-La Rochelle, le haut débit partout. Pour aussitôt rajouter l’opportunité de «finir la ligne autoroutière nord-Sud» par la fameuse A831, l’électrification de l’étoile de Saintes, la LGV. Il

Lire la suite dans notre édition du 29 novembre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui