L'Agriculteur Charentais 12 décembre 2013 à 08h00 | Par Alexandre MERLINGEAS

Charente Alliance - Une bonne conjoncture en 2012-2013

Avec un chiffre d’affaires de 538 M €, l’exercice 2012-2013 aura été assez exceptionnel pour Charentes Alliance, grâce notamment au cumul du volume et des prix en productions végétales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Grenot, président délégué, Thierry Lafaye, directeur général, Bruno Foucher, président.
Michel Grenot, président délégué, Thierry Lafaye, directeur général, Bruno Foucher, président. - © VC

L’assemblée générale du 11 décembre dernier s’annonçait sous les meilleurs auspices pour les dirigeants de Charentes Alliance, tant les bonnes nouvelles se sont accumulées dans l’exercice s’étalant du 1er juillet 2012 au 30 juin 2013. Un chiffre d’affaires de 538 millions d’euros pour le groupe, soit une hausse de 100 millions d’euros par rapport au précédent exercice, une marge brute de 70 millions d’euros et un résultat net de 7,7 millions d’euros. «C’est le meilleur résultat depuis la création de la coopérative», selon Thierry Lafaye, le directeur général. Alors même qu’il s’agissait du premier exercice après la fusion avec Charente Coop qui aura coûté 4 millions d’€. La principale raison de ce très bon résultat pour la coopérative vient des productions végétales qui ont cumulé en même temps les volumes et les prix.

Lire la suite dans notre édition du 13 décembre

Chiffres : Une des meilleures collectes de son histoire

Avec 921 000 tonnes collectées pour 353 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012/2013, la coopérative enregistre une des meilleures collectes de son histoire en productions végétales, en particulier en blé tendre avec 358 000 tonnes collectées. À l’inverse de l’année précédente marquée par la sécheresse, les conditions humides du printemps ont permis d’atteindre des niveaux de productivité rarement, voire jamais égalés, pour les cultures d’hiver. L’été, plus chaud et sec, n’a pas permis de retrouver cette dynamique pour les moissons d’automne qui s’inscrivent en retrait.Les agrofrounitures représentent 126,3 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les besoins de protection du vignoble et des cultures ont tiré le marché alors que la consommation de fertilisant est restée assez stable. Les rendements des vendanges 2012 ont été historiquement bas. En parallèle, la filiale Unicognac a vu son chiffre d’affaires bondir de + 21 % à 25 millions d’€, tiré par le marché du cognac en Chine, + 48 %. Les ventes de pineau progressent de + 6 %, celles des Vins de Pays de + 25 %, et les autres spiritueux (surtout des brandies) de + 40 %. Le résultat d’exploitation s’élève à 500 000 € qui ont été mis en provision pour prévenir d’un risque fiscal, suite à un litige avec l’administration. Sphères production a bien tiré son épingle du jeu pour le pop-corn avec un chiffre d’affaires de 11,2 millions d’€ (+ 7 %). Les Jardineries Monplaisir dégagent un résultat net de 300 000 €, alors que celui de Charente Coop Jardin recule de  - 200 000 €, avec un chiffre d’affaires qui recule de - 8 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui