L'Agriculteur Charentais 15 mars 2019 à 08h00 | Par Bernard Aumailley

Autorisation de la chasse à l’affût et à l’approche jusqu’au 31 mars

Face à la recrudescence des dégâts dans les cultures, les agriculteurs ont réagi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des champs très régulièrement labourés par des sangliers et des agriculteurs très en colère.
Des champs très régulièrement labourés par des sangliers et des agriculteurs très en colère. - © AC

La problématique des dégâts aux cultures faits par les sangliers n’est pas nouvelle et a souvent empoisonné les relations entre le monde agricole et les chasseurs. La FNSEA 17 vient de mener une action. Le but est d’éviter la croissance des dégâts de sangliers en Charente-Maritime. Après dialogue et négociation avec les services de l’État, la FD de la Chasse, une opération importante va être mise en place. Afin de faire face à la surpopulation de sangliers et dans la continuité du plan d’actions mis en œuvre lors de la saison de chasse, le préfet de la Charente-Maritime a décidé, en accord avec la fédération départementale des chasseurs et la profession agricole, de permettre la destruction à tir à l’approche et à l’affût des sangliers sur l’ensemble du département durant le mois de mars. «Ces destructions seront réalisées» précise un communiqué de la préfecture «sur autorisation individuelle délivrée par la DDTM après demande formulée par le détenteur du droit de destruction (propriétaire ou fermier). Elles permettront de limiter la population de sangliers importante subsistant après la saison de chasse et préviendront les dégâts conséquents sur les cultures que pourraient occasionner ces animaux.» Un arrêté préfectoral vient d’être publié en ce sens.
La préfecture donne aussi le mode d’emploi : «cette action s’accompagnera de battues de destruction menées sous l’autorité des lieutenants de louveterie sur les territoires les plus touchés. »
Le secteur de la Double Saintongeaise étant particulièrement concerné par la prolifération des sangliers, le sous-préfet de Jonzac, Jérôme Aymard, organisera une réunion d’échange et de concertation sur ce sujet mardi 12 mars prochain, à destination des élus du secteur et d’associations de chasse.
De son côté, la FNSEA 17 a communiqué les données de l’arrêté et les formulaires nécessaires à renvoyer à la FD de la chasse. Mais on ne  débute le tir qu’avec l’aval de l’administration. Selon la FNSEA 17, en pointe sur ce dossier, « la DDTM s’est engagée à répondre par mail avant mardi matin pour ceux qui feront la démarche ce week-end. » La FNSEA 17 conseille de «faire la demande dès à présent pour être opérationnel si des dégâts de sangliers apparaissent courant mars. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui