L'Agriculteur Charentais 17 mai 2019 à 08h00 | Par Laetitia Caillaud (CA17)

Fermes DEPHY Ecophyto : 2018, un millésime exemplaire

La Chambre d’agriculture suit onze exploitations du réseau des fermes Dephy Ecophyto. Les chiffres obtenus sont « enthousiasmants », avec une réduction de 30 % de l’usage de produits phyto. Et le rendement moyen n’a pas à rougir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AC

2018 est la troisième année la plus chaude depuis 1994, après 2003 et 2014 et présente une pluviométrie légèrement excédentaire, avec un total de 875 mm, contre 823 en moyenne (données d’une campagne du 21 septembre de l’année n au 20 septembre de l’année n+1). L’automne 2017 est sec et chaud, les conditions sont bonnes pour une mise en réserve optimale. L’hiver 2018 est pluvieux avec un mois de Janvier plutôt chaud et un mois de Février froid. Pluie et chaleur du printemps engendrent une précocité moyenne et une pression cryptogamique forte (notamment le mildiou).
On retiendra en 2018 l’orage de grêle dévastateur du 26 mai avec 10 000 hectares touchés, une perte de récolte pour 2018 et une période de taille à l’hiver 2019 longue et fastidieuse pour un grand nombre de viticulteurs.
Le millésime 2018 se termine par un été sec et chaud avec 1.8°C de plus que la moyenne sur les 3 mois Juillet, Août et Septembre et une pluviométrie déficitaire de 63mm. La sécheresse se fait sentir, notamment dans les vignobles jeunes ou avec un  enracinement peu profond.
Si 2018 est le millésime des excès climatiques, les chiffres obtenus sur les 11 exploitations du réseau des fermes DEPHY Ecophyto suivies par la Chambre d’agriculture de la Charente Maritime sont enthousiasmants.
Avec une réduction de 30% de l’usage des produits phytosanitaires, le rendement moyen obtenu est égal à celui de la moyenne régionale (13 hl AP/ha).
L’Indicateur de Fréquence de Traitement (IFT) représente la pression de l’utilisation de produits phytosanitaires. Pour un produit utilisé, on le calcule en divisant la dose utilisée par la dose homologuée du produit.
En 2018, l’IFT obtenu en moyenne sur les fermes DEPHY Ecophyto est de 12.71, dont 0.56 points d’herbicides, 2.13 points d’insecticides (lutte obligatoire contre le flavescence dorée) et 2.12 points de produits de biocontrôle*.
Les leviers utilisés dans les fermes DEPHY Ecophyto sont des outils d’aide à la décision que chaque viticulteur peut s’approprier : l’observation, la recherche d’informations, les échanges, l’adaptation des doses à la pression parasitaire et à la surface foliaire, la pulvérisation (réglages, qualité), l’utilisation raisonnée d’herbicides, le désherbage mécanique partiel ou total, la maitrise de l’enherbement.
Le millésime 2018 est le parfait exemple que l’on peut réussir à réduire les produits phytosanitaires tout en conservant un bon rendement.

*Le biocontrôle est un ensemble de méthodes de protection des végétaux par l’utilisation de mécanismes naturels (micro-organismes, macro-organismes, médiateurs chimiques et substances naturelles.

- © AC

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur Charentais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Le chiffre de la semaine
91 %
C'est la proportion des anciens élèves des MFR qui en sont satisfaits, selon une étude Opinion Way. Un taux largement supérieur à celui de l'enseignement général ou technique classique, qui n'est que de 39 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui